• Guillaume Lefrançois, ing.

L’enveloppe du bâtiment : les linteaux et leurs déficiences typiques

Lors de notre dernier article sur les murs de maçonnerie (un système mural à cavité d’air), nous avons mentionné la présence de linteaux. Cependant, peu de gens savent ce qu’est un linteau. Par définition, un linteau est une pièce horizontale (en bois, en pierre, en métal) qui forme la partie supérieure d'une ouverture et soutient la maçonnerie. Ce principe est utilisé depuis des milliers d’années dans toutes sortes de constructions.

Deux familles de linteaux

Commençons par faire la distinction entre les deux types de linteaux qu’on retrouve le plus couramment dans une construction résidentielle : les linteaux libres, qui sont localisés au-dessus des ouvertures, et les linteaux structuraux. Contrairement aux linteaux libres, les linteaux structuraux ne sont pas seulement localisés au niveau des ouvertures. Ils sont présents sur la longueur complète de la façade.


Linteaux libres

Le linteau sert à reprendre la charge (poids) des matériaux présents au-dessus de l’ouverture, afin de la transférer sur les matériaux adjacents. Cette reprise de charge est illustrée dans l’image suivante :

Sur cet exemple, on voit un linteau libre, en pierre, au-dessus de la fenêtre. De nos jours, il est plus fréquent que ce type de linteau soit fait d’acier. Plus spécifiquement, dans les nouvelles constructions, cet élément est généralement composé d’une cornière en acier galvanisé (ce qui protège contre la corrosion), d’une membrane d’étanchéité (qui doit être bien fixé à la membrane du système mural et à la surface du le linteau) et quelques ouvertures (chantepleures) entre les briques afin de laisser l’eau s’échapper.

Linteaux structuraux

Contrairement aux linteaux libres, qui sont localisés au niveau des ouvertures, les linteaux structuraux sont normalement localisés entre chaque étage à partir du 3e étage (entre le 3e et le 4e), soit à partir d’environ 11 mètres d’accumulation de brique. Le linteau structural est utilisé afin de reprendre la charge (le poids) de la brique qui est au-dessus de celui-ci et de ne pas la transférer au reste du parement.


Un simple calcul, relativement simple, permet de comprendre la notion d’accumulation de charge sur la brique. Une brique pèse environ 2 kg (minimum) et a une hauteur d’environ 7 à 8 centimètres. Si on reprend la hauteur d'environ 11 mètres (1 100 cm) avant d’installer un premier linteau, on peut calculer la charge qui sera appliquée sur une brique à la base du parement.


1100 cm / 8 cm 138 briques


138 briques X 2 kg = 276 kg


Dans l’exemple de calcul précédent, on parle simplement d’un bâtiment de 3 à 4 étages. Vous pouvez donc imaginer l’impact sur des bâtiments de dizaines d’étages.


Pour être pleinement efficace, le linteau structural doit être fixé à la structure du bâtiment en laissant un espace vide sous celui-ci. Ainsi, le linteau sera en mesure de retenir le poids de la brique et le transmettre à la structure et non aux briques qui se retrouvent sous le linteau. Voici un exemple de construction d’un linteau structural :

Il est impératif que le linteau soit fixé à la structure et qu’il y ait un espace vide entre le linteau et les briques en dessous du linteau. Si ces principes de base de sont pas respectés, le linteau ne peut pas accomplir son rôle de reprise de charge.


Quelles sont les déficiences typiques à observer au niveau des linteaux ?

Les déficiences les plus courantes qu’on observe au niveau des linteaux sont pratiquement les mêmes pour les deux familles de linteaux et nuisent directement à l’objectif premier des linteaux, qui est de redistribuer le poids de la brique.


Espace vide manquant ou comblé

Il est fréquent qu’il n’y ait pas d’espace entre le linteau structural et la brique en dessous, ou encore entre le linteau libre et l’ouverture (ex : une fenêtre). Voir l’image suivante pour bien visualiser :

Sur l’image ci-haut, on peut voir que la cornière d’acier, en plus de montrer un début de corrosion, repose complètement sur la rangée de briques du dessous. Conclusion : le linteau ne remplit pas sa fonction première, qui est de ne pas transmettre la charge de la brique supérieure à la brique inférieure.


Sur l’image ci-bas, on voit que l’espacement semble adéquat. Cependant, du mortier a été appliqué afin de combler le vide entre les briques. Cette pratique fait en sorte que la charge des briques du dessus est transmise à celles du dessous. Encore une fois, le linteau ne remplit pas sa fonction première.

Corrosion des linteaux

Une autre déficience répandue est la corrosion de l’acier des linteaux, que le linteau soit structural ou libre. Lorsque l’acier du linteau commence à rouiller, l’acier prend de l’expansion et vient appliquer une pression sur la fenêtre et/ou sur les matériaux au-dessus et au-dessous du linteau, ce qui peut provoquer la fissuration de la brique, de la pierre et/ou du mortier.


Sur l’image précédente, on peut observer le gonflement de l’acier. En plus d’appliquer une pression sur les briques et les fenêtres, l’expansion de l’acier pourrait combler le vide qui devrait normalement être présent sous les linteaux structuraux. De plus, lorsque l’acier prend de l’expansion il perd sa capacité portante. Encore une fois, le linteau ne peut pas remplir sa fonction première.


Autres déficiences à observer au niveau des linteaux

Plusieurs autres déficiences peuvent être observées au niveau des linteaux libres et structuraux. Cependant ces déficiences ne viennent pas directement compromettre la fonction première des linteaux, mais plutôt accélérer la corrosion de ceux-ci.

  • Dégradation du calfeutrage sous le linteau ;

  • Absence de chantepleure ;

  • Chantepleure obstruée (mortier ou calfeutrage) ;

  • Absence de membrane d’étanchéité.

Ces petites déficiences qui sont, pour la plupart, faciles à observer et faciles à réparer, peuvent accélérer la dégradation des linteaux.

Conclusion

Nous espérons que cet article vous aura permis de mieux comprendre le fonctionnement des linteaux libres et structuraux de votre bâtiment. Il vous permettra aussi de déceler des déficiences qui, lorsque réparées rapidement, vont empêcher une dégradation accélérée de l’enveloppe de votre bâtiment. Bien que nous recommandons fortement de faire appel à des professionnels lorsque vous rencontrez l’une ou l’autre des conditions qui ont été exposées dans cet article, nous croyons qu’être mieux informé sur le sujet permet de voir au bon maintien de votre propriété et d’agir en prévention afin de sauver des coûts de réparations.

Si vous voulez discuter avec d’autres administrateurs, nous vous invitons à rejoindre notre groupe d’administrateurs de copropriétés sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/condoadmin


Écoutez notre balado "La clé du condo" :

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC0NSr2lfzkZFFV2TUHofdDw

Spotify : https://open.spotify.com/show/1xAHauGKAOo2RfJoPkEyfQ

Apple Podcasts : https://podcasts.apple.com/ca/podcast/la-cl%C3%A9-du-condo/id1588933517

Depatie Beauchemin Consultants est une firme d’ingénieurs et technologues de Québec fondée en 2015 et qui offre à ses clients des services d’inspection de façades et de parcs de stationnement étagés en lien avec la loi 122 et la réalisation d’études de fonds de prévoyance et de carnets d’entretien en lien avec la loi 16.

https://www.depatiebeauchemin.com



Condo Admin

Vous êtes sur un conseil d'administration de copropriété ? 

Nous croyons profondément que de faciliter le partage de connaissances entre administrateurs peut contribuer à améliorer la gestion des immeubles détenus en copropriété divise.

Nous vous invitons à joindre le groupe Condo Admin sur Facebook, une communauté d'administrateurs mise en place et supportée par Depatie Beauchemin et ses partenaires.

Capture d’écran, le 2021-09-28 à 13.36.59.png
La clé du condo - cover.001.jpeg

Découvrez notre balado

Chaque épisode, nous discutons avec des collaborateurs de problèmes et enjeux que vivent les copropriétés. Nous tentons d'amener des réponses, des pistes de solutions et des réflexions.